Accueil > Projets du Comité PECO

Le programme collectif enfance Roumanie

Le programme collectif enfance Roumanie : vers une meilleure prise en compte de l’enfant victime de maltraitance, en Roumanie.

Le Programme Collectif Enfance Roumanie (PCER), est programme triennal de lutte contre la maltraitance et l’abandon des enfants en Roumanie inscrit dans les priorités de l’Autorité Nationale pour la protection de l’enfance ainsi que dans le cadre d’une coopération bilatérale franco-roumaine. Ainsi, à l’initiative du Ministère français des Affaires Etrangères et du Comité PECO (collectif d’associations réunissant une quarantaine d’associations françaises travaillant avec les Pays de l’Est), 9 associations françaises et 7 associations roumaines qui avaient une expérience et une expertise dans ce domaine, ont réuni leurs compétences, depuis octobre 2002, pour mener des projets de manière concertée sous l’égide d’un seul et même programme porté par le Comité PECO. Pour mettre en place le PCER, le Comité PECO, pour la partie française, et la FONPC (Fédération des Organisations Non Gouvernementales pour la Protection de l’Enfance) pour la partie roumaine, ont pris en charge la coordination générale.

L’objectif prioritaire du PCER est le renforcement de la capacité de la société civile roumaine oeuvrant pour la protection de l’enfance. Ce programme consiste en la mise en place d’actions et d’échanges franco-roumains en matière de protection de l’enfance, comme par exemple : la réalisation d’un programme formation de formateurs pour des professionnels du domaine de l’enfance, le développement d’un centre de ressources au sein d’un centre de jour pour enfants handicapés neuromoteur, le développement d’un centre de conseil et de thérapie pour enfants et familles, le développement de pratiques d’assistance pour enfants des rues, le développement et renforcement de projets en directions de jeunes défavorisés. Des appels à projets, ont été lancés par la FONPC (sur le financement de ce programme) en complément de ces actions. Un premier, en vue de soutenir les projets innovants dans le domaine de la protection de l’enfance : le Fond d’Appui au Initiatives Innovantes (FSII) et un second en vue de soutenir la structuration de plates-formes locales en Roumanie : le Fond d’Appui aux Réseaux Départementaux (FARD).
Ces actions sont cofinancées par le Ministère français des Affaires étrangères, les actions mises en œuvre sur les trois années de programme sont estimées à près de 2 millions d’euros.
Les premiers bénéficiaires du programme sont les professionnels de la santé et de l’action sociale des associations et des Directions pour la Protection de l’Enfance (DPC) de Roumanie.
L’ensemble du Territoire Roumain est visé et plus particulièrement les départements de : Bucarest, Buzau, Sibiu, Hunédora, Caras, Timis, Méhédinti, Neamt, Barlad, Satu mare, Alba, Cluj, Braila, Mures, Salaj, Iasi.
Les autres bénéficiaires du programme sont bien sûr les enfants (et leur famille) en situation de risque de maltraitance, d’abandon, d’abus ou de négligence.
Pour mettre en place le PCER, le Comité PECO, pour la partie française, et la FONPC (Fédération des Organisations Non Gouvernementales pour la Protection de l’Enfance) pour la partie roumaine, ont pris en charge la coordination générale. Au commencement de la troisième année du programme, Solidarité Laïque, l’un des acteurs du PCER, a repris cette coordination pour la partie française en binôme avec la FONPC et avec le soutien de Comité PECO.
Le programme a connu des résultats progressifs. Ce programme est avant tout un processus et non un simple ensemble d’actions concertées entre acteurs. Ainsi, l’année 1 s’est conclue sur l’émergence d’une dimension collective, qui a permis que se dégage au sein du programme, une logique transversale entre acteurs qui va au-delà du partenariat au sein de chacun des binômes. Au cours de l’année 2, la dimension collective s’est consolidée et il est apparu important que les acteurs du programme deviennent moteurs d’un processus de réflexion visant à démultiplier les acquis et à ne pas laisser lettre morte ce qui a été appris et mis en place. L’année 3 du programme a coïncidé avec l’entrée en vigueur des nouvelles lois en Roumanie concernant la protection de l’enfance (janvier 2005) qui transférèrent aux judet (départements roumains), les compétences dans ce domaine. Ainsi, développer la dimension pluri-acteurs du Programme Collectif Enfance Roumanie, capitaliser l’expérience de ce type de programme concerté et évaluer les impacts de ces programmes sont devenus des enjeux d’importance afin d’améliorer l’efficacité des actions à venir et d’élargir au champ d’action le plus large possible les savoir faire qui auront été mis en oeuvre.

Le 31 août 2005, le Programme Collectif Enfance Roumanie a achevé son plan d’action prévu sur trois ans. Fort de ses acquis réunis au travers de l’expérience collective, l’objectif est désormais de mettre en place une phase II (appelée "Pro Copile") fondée sur les conclusions issues des dispositifs d’évaluation et de capitalisation qui se sont appuyés sur une concertation entre tous les acteurs du programme. Sur la base de ces orientations, l’association Solidarité Laïque est chef de file d’une nouvelle phase de ce projet, soutenue par le Ministère des Affaires étrangères français : une phase de transition entre le PCER et le PROCOPILE qui a commencé le 1er septembre 2005.
Ainsi, des actions sont en cours de mises en place et devraient s’appuyer sur les orientations suivantes :

- un élargissement du programme au-delà de la protection de l’enfance dans le cadre de l’action sociale vers le secteur de la jeunesse et de la famille

- l’encouragement d’une logique de concertation et de mise en œuvre de projets entre acteurs diversifiés et d’unir des compétences issues de secteurs diversifiés : associatifs, institutionnels, collectivités locales, syndicats ainsi que du secteur privé,

- une extension des actions conduites par-delà les frontières de Roumanie vers d’autres partenaires d’Europe continentale (Bulgarie et Moldavie).

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de la FONPC. où vous trouverez le dernier appel à projets destiné aux ONG roumaines travaillant dans la protection de l’enfance.